Des montagnes du Mexique à la Normandie, Terre d’Enfer importe un foyer à bois traditionnel aux extraordinaires fonctionnalités. Cuisine ou chauffage naturel, le véritable brasero mexicain mérite un coup de chapeau !
La société Terre d’Enfer doit son nom à l’enthousiasme communicatif de ses créateurs pour les propriétés étonnantes de la terre. « Tout est parti d’un séjour de 3 ans, au Mexique, il y a 15 ans, explique Caroline Lubac. Au cours d’une visite dans le nord-ouest du pays, nous avons découvert un brasero, conçu avec un mélange de terres typique du pays. Les populations indigènes vivant dans les montagnes n’ont pas d’autres modes de chauffage. » Conquise par ce foyer à bois incroyablement réfractaire, elle décide de ramener en Europe ce système et de l’élargir à la cuisine d’extérieur.

 

Fabrication à la main au village

Avec son design arrondi et gracieux, ce conduit en terre se compose d’une première fenêtre de cuisson en bas, qui accueille les braises et d’une seconde ouverture en haut, appelée cheminée. Conçu de manière artisanale intégralement au Mexique, contrairement aux copies venues de Chine qui apparaissent sur le marché, chaque modèle de brasero est unique et présente une décoration atypique sur une terrasse. « Nous travaillons avec une trentaine d’artisans localement. Nous revenons régulièrement sur place pour nous assurer des bonnes conditions de travail. » Importés par Terre d’Enfer, les foyers à bois sont vendus en ligne ou dans des foires-expositions.
Le véritable brasero mexicain est multifonctionnel. Il fonctionne du bois ou du charbon de bois. Il chauffe les terrasses extérieures avec un rayonnement intéressant de deux à trois mètres. Pour alimenter le feu, il suffit d’ajouter du combustible à travers sa cheminée. Il permet aussi plusieurs modes de cuisson : barbecue, sur une grille, four traditionnel, dans un plat (pour les poulets et tout type de plats cuisinés, etc.), four à pizza ultra rapide, four à pain, cuisson à la ficelle ou directement dans les braises. La cheminée diffuse également une seconde source de chaleur capable de cuire de nombreux plats comme des planchas ou des cocottes.

Utiles en toute saison

« L’avantage est qu’il fonctionne également au bioéthanol en hiver à l’intérieur. Aussi, vous pouvez l’installer dans une pièce de la maison comme une véranda pour avoir un chauffage d’appoint très efficace, car il chauffe pendant 5 heures. » Le bioéthanol est une énergie végétale propre, conçue à partir de céréales et de betteraves à sucre entièrement renouvelables. Facile à transporter, de la même façon qu’un barbecue classique, ce foyer à bois traditionnel ne nécessite aucun entretien.
Le brasero mexicain n’est pas la seule trouvaille de Caroline Lubac. Via sa société Ethik’Art, elle importe des objets fabriqués à la main à partir de la terre noire de Colombie. Elle propose des articles de cuisson (marmites, soles à pizza, etc.), de décoration de tables (corbeilles ou coupelles en céramique), de maisons (boîtes, cadres photo ou lampes) et des meubles (tables ou tabourets) en partenariat avec des ONG et en étroite collaboration avec des coopératives qui respectent les droits sociaux des petits producteurs d’Amérique du Sud. Depuis son siège en Normandie, Ethik’Art fait vivre de nombreuses familles défavorisées grâce à des règles éthiques très strictes.

www.terredenfer.fr

Maison & Jardin Magazine