Nous avons tous eu un jour dans les mains une œuvre produite par un artisan céramiste. Chloé Passavy, présidente du Collectif National des Céramistes, a bien voulu nous éclairer sur les spécificités de ce métier d’Art.

Comment définiriez-vous un artisan céramiste ?

Il n’y a pas de profil type ! Chacun est unique. Un céramiste façonne la terre et la fait cuire. Ensuite on peut différencier le potier qui fabrique des pots en série ou l’artiste qui créée des pièces uniques sculpturales ou utilitaires. Même les statuts professionnels sont multiples (affiliations à la Chambre des Métiers, à la Maison des Artistes, etc…)

Il y a bien sûr des points communs : l’amour de la matière, la nécessité de la cuisson, l’usage de la main comme outil… On peut dire qu’il existe deux familles de travailleurs de la terre : ceux qui se concentrent sur la forme, et ceux qui se concentrent sur le feu.

Quelle est sa particularité, sa vision qui le différencie des autres métiers d’art ?

La principale particularité des céramistes se trouve dans l’engagement associatif. C’est le seul corps de métiers des artisanats d’art qui est autant fédéré. Dans les années 80, on assiste à un désengagement progressif des boutiques et galeries concernant les métiers d’art. Pour résister, les potiers multiplient les marchés spécialisés, parcourant les quatre coins de la France pour vendre leurs productions. De ces réunions, professionnelles et conviviales, naissent les associations régionales. Ces associations se sont ensuite regroupées pour former le Collectif, afin d’harmoniser leurs actions.

Le travail de la céramique couvre un champ très vaste où les techniques sont multiples, tant dans le façonnage que dans le décor ou la cuisson. Les productions sont d’une infinie variété d’un atelier à l’autre. C’est cette richesse qui nous permet de nous retrouver tous ensemble dans diverses manifestations, sans crainte de concurrence mais avec la conviction que l’union fait la force.

 

Qu’est-ce que le Collectif National des Céramistes ? Quel est le but premier de l’association ?

Créé en 1999, Le Collectif National des Céramistes est la fédération des associations de céramistes (artisans potiers, artistes) professionnels. Il regroupe environ 700 membres via 18 associations. Le bureau et les commissions sont constitués de ses adhérents, tous bénévoles. Le but est la promotion de la céramique, la valorisation des ateliers et l’union des céramistes.  Les axes de travail sont multiples avec, entres autres, la communication, la pédagogie, la solidarité, les normes de conformité, les formations, les relations institutionnelles…

Quelles sont les actions du Collectif National des Céramistes ?

Le Collectif édite tous les ans le calendrier national des marchés de potiers. Les marchés sont un pilier fondamental de notre existence grâce à leur rôle pédagogique, financier et convivial. Ce sont des lieux privilégiés de contact avec le public. Nous cultivons cette exception propre à l’artisanat céramique : tous les marchés mentionnés dans le calendrier répondent à une charte qualitative. Les organisateurs s’engagent notamment à sélectionner uniquement des exposants professionnels des métiers de la terre.

L’action solidaire se fait en partenariat avec Ateliers d’Art de France, le syndicat des métiers d’art. Le CNC et AAF cogèrent l’association « Terres de Solidarité » qui vient en aide aux potiers et famille de potiers en grandes difficultés.

Les Journées Nationales de la Céramique sont organisées tous les 2 ans en octobre, c’est l’occasion pour le public de profiter des portes ouvertes des ateliers et de visiter des expositions d’exception. Des interventions en milieu scolaire sont aussi organisées pour sensibiliser le jeune public à notre métier.

Tous les ans les commissions sont orientées pour répondre aux besoins soulevés par chaque association membre, dans le respect de nos valeurs philanthropes, solidaires et innovantes.

Comment le Collectif parvient-il à faire connaitre et vivre ce métier d’art ?

La céramique existe depuis le néolithique et continue son évolution : imprimantes 3D, créations mêlant techniques à froid et autres matériaux, développement des céramiques « technologiques »… Ce medium est tellement riche qu’il permet ce grand écart entre tradition et contemporain. Chaque membre du Collectif est un maillon de cette grande chaîne. Pour nous tous, la céramique artisanale doit rester un matériau apprécié et courtisé par le public. Le Collectif travaille dans ce sens sur plusieurs fronts. En éditant des panneaux pédagogiques, en exploitant les résultats d’une étude menée auprès des 140 organisateurs de marchés de potiers, en étant en lien avec des centres de formation et des institutions…

Le Collectif sert aussi de plateforme d’information et de communication. Quand des problématiques qui concernent tous les céramistes de France émergent, nous avons la possibilité de créer des groupes de travail et de diffuser largement et rapidement des informations. Le dernier exemple cet été, concernait les nouvelles normes d’aptitude des matériaux aux contacts alimentaires, qui touchent autant les artisans que les entreprises.

Un grand nombre d’actions sont réalisées par les associations membres : expositions, marchés, partenariats avec des formations professionnelles, échanges de savoirs entre artisans… le maillage régional est indispensable à la visibilité et l’épanouissement de notre métier ! Et toute cette énergie porte ses fruits. Une des preuves de l’engouement du jeune public pour la céramique : le nombre de demande de stage et de formations est en très nette hausse ces dernières années.

Nous travaillons également à un évènement qui pourra rassembler au même endroit les 700 adhérents de notre association, nous vous communiquerons bientôt plus d’informations.

www.collectif-ceramistes.org

Maison & Jardin Magazine