Sa « démarche de projet s’articule autour de la rencontre du numérique et de la technique artisanale ». Sensation  de la Paris Design Week, ce designer flirte conjugue la tradition et la modernité.

PARIS DESIGN WEEK et l’horloger RADO renouvellent leur partenariat pour la sixième année consécutive.  A cette occasion RADO organise le concours RADO STAR PRIZE France, auquel participent les Nouveaux Talents du Design de l’exposition Now! Le Off.

Designer diplômé de l’École Boulle, Dimitry Hlinka conçoit et réalise des objets conjuguant les savoir-faire manuels et numériques, véritable terrain d’expérimentation aux frontières du design, de l’ébénisterie et de la marqueterie. Lauréat du Prix Avenir Métiers d’Art de l’INMA régional puis national en 2013, Dimitry poursuit aujourd’hui ses recherches sur l’hybridation de matériaux. L’objectif étant de développer et d’explorer la création d’objets en petites séries.

« Aujourd’hui, le numérique est omniprésent dans les processus de production industrielle, mais aussi, et de plus en plus, dans le monde artisanal. Cette évolution s’explique par les possibilités qu’offrent ces nouvelles technologies, dans les étapes de conception et dans celles de fabrication.

Ma démarche de projet s’articule autour de la rencontre du numérique et de la technique artisanale. Dans quelle mesure entraîne-t-elle une réorganisation du travail du designer ? Le numérique ne présente-t-il pas l’opportunité d’élargir les domaines d’application de ce métiers ? »

La console SILHOUETTE.

Réfléchie à partir de la technique du cintrage à chaud, SILHOUETTE est une gamme de consoles, légères et souples. Les lignes épurées et aérées de la structure laissent apparaître l’objet dans l’espace qu’il occupe. Pouvant également être utilisé comme bureau, SILHOUETTE est composé de deux calibres identiques qui s’emboitent afin d’obtenir la structure. Le plateau est constitué d’une plaque d’ardoise tressée positionnée sur la courbe afin de faciliter le cintrage de la matière et permet d’harmoniser l’usage de la pierre à la structure de bambou.

Maison & Jardin Magazine