Installé sur l’île de Wight, au sud de l’Angleterre, Matthew Chambers grandit sur le continent, dans un village du comté de Somerset.

Il se forme au métier de céramiste dans l’atelier de Philip Wood entre les années 1993 et 2000. Il étudie ensuite à la Bath School of Art puis au Royal College of Art à Londres. A sa sortie de l’école en 2004, Matthew Chambers intègre directement une résidence d’artistes située sur l’île de Wight. Il y ouvrira plus tard son atelier.

Matthew Chambers travaille essentiellement le grès qu’il façonne au tour de potier. Il tourne ainsi plusieurs sections qu’il assemble ensuite pour former un objet, une sculpture abstraite à la frontière entre objet d’art et pièce de design. Fortement influencé par les mouvements liés au constructivisme, le céramiste considère l’art comme un champ d’expérimentation. Lorsqu’il crée, il se laisse toujours guider par le procédé de fabrication, par le mouvement de la terre sur son tour de potier. A la fois concaves et convexes, les sculptures présentées à la galerie Mouvements Modernes ménagent des points de fuite inattendus. Véritables trompe-l’œil, elles donnent l’impression d’être animées ; on y détecterait presque le mouvement d’une pupille à l’intérieur de son orbite. Concernant les couleurs, Matthew Chambers privilégie les tons neutres- les bleus, les verts et les oranges pâles- ou naturels, à l’instar des beiges, des marrons et des rouges.

www.matthewchambers.net

Maison & Jardin Magazine