Il dirige l’agence DOD ARCHITECTE et ses différentes armes lui permettent d’explorer divers terrains.

Diplômé de L’Ecole Supérieure d’Architecture Intérieure de Lyon, David-Olivier Descombes recherche, pendant ses premières années d’études, l’échelle du détail dans l’habitat et la boutique de luxe. Après un passage à l’école Saint-Luc de Bruxelles, il intègre l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles dont il sort diplômé en 2011. Il reste enseignant vacataire dans l’école jusqu’en 2012.

Durant ses années de formations, David-Olivier Descombes travaille notamment avec les  Jean Nouvel et la Maison Édouard François. Puis il collabore avec l’agence Biecher Architectes pour laquelle il mène les études et le suivi de chantier de nombreux projets de logements collectifs sociaux.

 

C’est en 2009 qu’il se lance et crée sa propre structure, DOD Architecte. Il aspire alors à réaliser des projets aux approches sensiblement différentes, du concours d’architecture au simple commerce, faisant le lien entre ses deux formations, et traçant un chemin logique vers un style qui s’amuse à suivre les tendances, tout en respectant son univers et ses envies.

« A mon sens, quelle que soit l’échelle d’un projet, le dessin ne peut se faire qu’en relation avec son environnement direct. De manière assez obsessionnelle, je suis toujours à la recherche d’une forme d’évidence. J’essaie donc tout d’abord d’entretenir une relation étroite entre un contexte donné – un bâtiment existant, un contexte urbain, une parcelle à construire – et une proposition de projet », raconte David-Olivier Descombes.

Viennent ensuite les choix de couleurs et de matières. En travaillant de cette manière, David-Olivier obtient des espaces élégants et réfléchis, qu’ils soient traités en marbre ou en plâtre. Il est fréquent que l’architecte mette en avant son goût pour les matières naturelles. Son truc à lui : travailler l’acier, le bois et la pierre. Il aime les rendre vivants en jouant avec la lumière et le végétal qu’il marie avec soin.

Les cartes blanches qui lui sont proposées sont l’occasion pour David-Olivier Descombes de proposer et d’oser, de s’exprimer ouvertement, de relever de nouveaux défis, au même titre que pour des projets aux contraintes plus lourdes. A chaque espace, privé ou public, de nouvelles inspirations, qu’il affectionne pour des raisons propres à chacun, intervenant dans la construction ou la décoration.

Dernièrement, son agence a conçu et livré plusieurs brasseries en France. En collaboration avec des clients engagés dans leurs projets, on l’a vu signer, été 2017, le restaurant Justine dans le 11ème arrondissement à Paris et dernièrement le Bouillon Pigalle, brasserie contemporaine à succès qui vient d’ouvrir ses portes. Il remporte aussi un concours international d’architecture pour la conception d’une tour à Toronto.

Mais David-Olivier Descombes se prend aussi à rêver de musée.

« Qu’il s’agisse d’une réhabilitation, comme le PS1 de New York ou d’un bâtiment nouveau, comme la Fondation Louis Vuitton, ces équipements sont toujours une source d’inspiration dans notre quotidien », dit-il.

Il rêve aussi de dessiner des intérieurs entièrement monochromes, des lieux dans lesquels la couleur prend le pas sur les matières qui réagissent différemment à la lumière ; à la manière des cellules blanches d’Absalon ou des œuvres de Soulages, le monochrome est pour l’architecte d’intérieur l’expression absolue d’un espace artificiel, dessiné par et pour l’homme.

Aujourd’hui, l’activité de l’agence DOD se développe principalement autour de l’hôtellerie, de la restauration, du tertiaire et du logement. Elle est animée par une équipe pluridisciplinaire qui répond à chaque demande avec exigence. David-Olivier Descombes place l’écoute du maître d’ouvrage et les impératifs du programme au cœur de ses propositions architecturales réalisées avec brio.

www.davidolivierdescombes.fr

Maison & Jardin Magazine