©Mattia Lotti

Frais émoulu de la Faculté d’Interior Design de l’Istituto Europeo di Design de Milan, Federico Peri (1983) obtient une bourse d’étude pour se rendre à Paris : de cette période riche en émotions, il retient une passion pour le travail des grands maîtres, sa rencontre avec des designers comme Matali Crasset ou Ronan et Erwan Bouroullec, ou encore son coup de coeur pour les tensions synergiques qui existent entre les périodes historique et contemporaine. De retour à Milan, il travaille pour Vudafieri Saverino Partners jusqu’en 2011, puis ouvre son propre cabinet, spécialisé dans l’architecture d’intérieur et la décoration. Il collabore avec des sociétés telles que FontanaArte, tandis que la galerie de design milanaise Nilufar expose ses produits en édition limitée (notamment la collection de lampes Shapes, nominée en 2016 aux German Design Awards).

 

« Je distingue dans son travail une propension naturelle à imaginer des produits associés à la création d’une expérience, qui peut être perçue à travers la matérialité des objets ou l’environnement édifié par les produits eux mêmes, » explique le designer italien Luca

Nichetto. « C’est cette espèce de feeling total qui fait de Federico un designer particulièrement intéressant sur la scène italienne, mais qui lui donne par ailleurs un potentiel immense sur le plan international. Je suis très curieux de voir son approche appliquée encore un peu plus à la production industrielle. Le résultat risque d’être très émouvant. » Pour MAISON&OBJET, Federico Peri présentera des produits en édition limitée, mais aussi des objets fabriqués en série. Tous auront en commun une réflexion sur les thèmes de la polyvalence et de l’éclairage, particulièrement chers au designer italien.

MAISON&OBJET : Qu’est-ce qui a motivé votre choix de carrière ?

FEDERICO PERI : Tout petit déjà, je jouais dans l’usine de mes grands-parents, avec les rebuts issus de la production de métaux. Cela m’occupait des après-midi entières, sans la moindre conscience du temps qui filait. Pendant mes études, j’ai compris qu’il s’agissait d’une véritable passion, qui s’est renforcée ces dernières années. Aujourd’hui, lorsqu’aucune journée ne ressemble à une autre, je me dis que c’est exactement ce que j’espérais quand j’ai choisi ce métier.

M&O : Comment avez-vous réagi en apprenant votre sélection aux RISING TALENT AWARDS ITALY ?

FP : Ce fut un immense bonheur ! MAISON&OBJET est un rendez-vous important et cela m’a fait très plaisir d’être nominé par un designer de l’envergure de Luca Nichetto, que je ne connais pas personnellement mais que j’estime et admire énormément. Selon moi, il est un exemple à suivre pour toutes les nouvelles générations de designers, un futur « grand maître ».

M&O : Trois mots pour définir votre travail.

FP : Réflexion, fonction et contexte.

www.fredericoperi.com

Maison & Jardin Magazine