© Dissidi

Fondé, il y a plus de 100 ans, l’atelier Dissidi personnalise l’excellence française en matière d’ébénisterie d’art et crée des meubles d’exception.

Cette vénérable maison n’a pas bougé depuis sa création au tout début du XXème siècle. L’atelier d’ébénisterie d’art Dissidi se trouve toujours « Passage de la Bonne Graine ». C’est là, en plein cœur du Faubourg Saint-Antoine (Paris), quartier historique du meuble depuis le XIème siècle, que les Compagnons hautement qualifiés de l’atelier perpétuent ce savoir-faire traditionnel. « La production en série n’existe pas chez nous, confirme François Illy, responsable du show-room qui se situe à la même adresse. Nous créons des pièces uniques, personnalisées, à la demande de nos clients, qu’ils soient particuliers ou décorateurs, dans un esprit d’écoute, d’échange, de conseil… »

 

Le cœur de métier de l’atelier Dissidi reste la reproduction (et la restauration) de meubles anciens. On songe bien entendu aux XVIIIème et XIXème siècles, mais ce n’est pas tout, l’atelier n’entend pas se limiter à une période ou à un style. L’Art Déco, par exemple, y a également toute sa place sous la forme, par exemple, de magnifiques guéridons laqués.

Commodes, bureaux et bibliothèques, boiseries, sièges et canapés, sont autant de témoignages du haut niveau de savoir-faire de la maison Dissidi : ébénistes, sculpteurs, laqueurs, doreurs, vernisseurs, bronziers d’art, contribuent à la perfection de leurs réalisations. Le soin apporté à la sélection des matériaux employés : le plus beau chêne ou acajou massif, les bois exotiques précieux, le dispute à la finesse et l’extrême précision des finitions, dans l’éclat des vernis au tampon, dans la ciselure des bronzes, dorés à l’or fin, dans le relief des sculptures les plus délicates, le choix des soieries les plus raffinées.

Créations contemporaines

La maison Dissidi n’a toutefois rien d’une vieille dame figée. C’est même tout le contraire. Elle met également tout son talent dans la création de meubles et agencements résolument contemporains. Un tournant qu’elle a su prendre avec succès, sous l’impulsion de Dominique Roitel, propriétaire de la société depuis 12 ans. En témoigne par exemple le bureau « Ecrou », dessiné par le designer Maurice Marty pour 21rst Gallery à New-York, en frêne et bronze patiné.

Rien d’étonnant, dans ces conditions, que la maison Dissidi, titulaire du label EPV (Entreprise du patrimoine vivant) compte parmi ses clients, du Ritz, jusqu’au Crillon, les plus grands palaces parisiens et les cabinets de décoration les plus renommés.

www.dissidi.com

Maison & Jardin Magazine