Etre au plus près des textures pour sculpter au plus près de la réalité, voilà une des devises de Sophie, fascinée par les expressions des animaux rares ou sauvages.

 

La frontière entre l’homme et l’animal est souvent mouvante, indéfinie, c’est cette thématique qui anime les sculptures de Sophie. L’artiste a commencé par le dessin en s’intéressant particulièrement aux visages humains. Adolescente, elle entre à l’école des Beaux-Arts en parallèle de ses études de droit. Son coup de crayon s’affirme à travers les portraits. Mais Sophie découvre la sculpture quelques années plus tard et c’est le déclic. Au fil du temps, l’artiste s’intéresse de plus en plus à l’univers animal et tout particulièrement aux espèces rares ou qui n’ont été que très peu représentées en sculpture. Paléontologie, évolution des hominidés, éthologie et plus spécialement comportements des grands singes ou encore capacité cognitive des animaux, autant de sujets pour lesquels elle se passionne et qu’elle traduit à travers ses sculptures. Son travail de l’argile, du bronze ou de la faïence, retranscrit l’humanité de l’animal, pour mieux nous sensibiliser à notre propre animalité. Depuis cinq ans, l’atelier de Sophie tourne à plein régime. Sur ses terres cuites elle applique des patines, composées uniquement de pigments naturels.

Les pièces en bronze sont fondues selon le procédé de la cire perdue et sont limitées à 12 exemplaires numérotés par le fondeur et signés par l’artiste. Sophie travaille en étroite collaboration avec la fonderie des Cyclopes à Bordeaux, afin notamment d’obtenir des patines qui se rapprochent le plus possible de la réalité. L’artiste aime surprendre avec des bronzes colorés, avec des sujets peu représentés mais elle reste très soucieuse de l’exactitude des attitudes et du détail morphologique des animaux. Ainsi, un serpent à la couleur verte irisée a pu voir le jour mais aussi des manchots, des requins marteaux, des autruches ou encore un essaim d’abeilles en plein vol. Ce dernier a même permis à Sophie de remporter le Prix Coup de Cœur du jury au salon Animal Art Bruxelles, le 22 mars 2018.

Si comme elle, un animal rarement sculpté avec une attitude particulière vous interpelle, contactez-la pour établir un devis, possible sur photo et à distance ; ou retrouvez-la au salon Animal Art Paris qui se tiendra à l’hippodrome d’Auteuil du 16 au 18 novembre 2018 ou au Salon Animal Art Bruxelles en Mars 2019.

www.facebook.com/sophie.bonnecazelaborde

Maison & Jardin Magazine