« Notre désir, en créant AS’ART avec mon associée Danielle Bastelli, était d’aider les populations des pays d’Afrique par la promotion et le développement de leurs artisanats. Nous ne voulions pas simplement importer des objets mais raconter leur histoire», explique Jean-Paul Merlin, cofondateur de la marque.

Visiter leur galerie du quartier Montorgueil donne la mesure de leur engagement et rend compte de la diversité des pays visités, de leurs cultures, de leurs savoir-faire et des matières travaillées.

 

De tous ces objets faits à la main, s’il ne faut en retenir que quelques uns, arrêtons-nous sur les délicates vanneries zouloues en fil de téléphone, les paniers traditionnels du Ghana et du Zimbabwe ou encore les sculptures en pierre de Kisii du Kenya où s’exprime toute la créativité de l’équipe.

AS’ART déjà bien installée en Europe présente ses collections au salon MAISON&OBJET deux fois par an. Ses produits accomplissent ainsi un second voyage vers des destinations aussi variées que les Etats-Unis, l’Australie et le Japon. Environ 50 000 objets fabriqués transitent chaque année !

Aujourd’hui plus de 200 artisans créent et travaillent en direct avec AS’ART. Rémunérés à leur juste valeur, ils échappent à la précarité et entretiennent leurs talents et leurs techniques traditionnelles, luttant ainsi contre la disparition progressive de ces artisanats.

La connaissance panafricaine des cultures et des savoir-faire artisanaux des fondateurs de AS’ART leur confère une capacité à répondre à des demandes sur mesure. Les demandes croissantes des architectes et des décorateurs le démontrent.

AS ‘ART, c’est avant tout une vision généreuse : la notion du partage, de l’échange et du soutien solidaire. Une approche éthique qui fonctionne depuis plus de vingt cinq ans et que Chloé Traisnel, responsable commercial et marketing, va poursuivre avec la même ardeur !

www.asart.fr

Maison & Jardin Magazine