Mélange d’art et de techniques métallurgiques, Kristeel Art nous entraîne dans un zoo de métal avec sa série de sculptures d’animaux 100% personnalisable.  

Quand l’industrie rencontre le monde de l’art. Stéphane Boniteau, 46 ans et Massimiliano Frixione, 43 ans, viennent tous deux du monde de l’industrie et de la découpe de tôle. Sensibles à l’art et à la peinture, les deux amis – en reconversion – ont cherché à mêler leurs connaissances métallurgiques à leurs envies artistiques : Kristeel Art est né.

Le concept ? Proposer des sculptures en acier de différents formats (de 15 à 75 cm de haut, jusqu’à 2,5 mètres pour la version en inox/aluminium). Réalisés en acier, en inox ou en aluminium, ces objets prennent la forme d’animaux et sont assemblés à la main, sans soudure, ni colle. 

Massimiliano et Stéphane gèrent la conception des créatures, la gestion des commandes et le montage final des sculptures. « On est les chefs d’orchestre de la création. On fait faire nos pièces par des fournisseurs que l’on connaît bien, et on s’occupe du montage. On veut offrir un objet de qualité à nos clients, c’est pourquoi toutes nos pièces sont certifiées Made in France », confirment-ils.

Aujourd’hui, dix animaux sont disponibles chez Kristeel Art. Si la créature préférée de leur clientèle reste le dinosaure à collerette, le scorpion et le mammouth attirent les amateurs. « Il nous faut en moyenne 6 mois pour pouvoir proposer une nouvelle créature à la vente », expliquent-ils.

Pour acquérir ces bestioles, deux solutions : choisir directement un modèle qui convient à vos goûts sur le site internet… ou opter pour la personnalisation ! À vous de choisir le type d’animal qui vous plaît, la matière de fabrication, mais aussi les finitions (couleurs, poli miroir, aspect brossé…) et la taille. Ces sculptures s’installent autant en intérieur qu’en extérieur. Côté tarif, le produit d’appel est à 605 euros pour un modèle d’environ 15 cm. Le reste de la gamme varient entre 900 et 3000 euros selon la taille et la finition. Les grands formats, en inox et aluminium seulement, se tarifient sur devis.

À terme, les deux associés envisagent de poursuivre la création de nouvelles sculptures animales et de concevoir d’autres grandes pièces spéciales land art mais pas seulement. « On a commencé par les animaux, mais notre but, c’est de créer d’autres objets plus utiles comme des lampes, des porte-bouteilles… On aimerait imaginer des objets déco, mais utilitaires »

www.kristeelart.com

 

Maison & Jardin Magazine