Maison & Jardin Magazine Suzanne WEIL

Suzanne Weil est une artiste dans l’air du temps. Du haut de ses 83 ans, son style n’a cessé d’évoluer sans jamais défraichir. Après avoir peint pendant trente ans du figuratif, sa soif de liberté l’a poussée à créer des formes plus abstraites.

Pulsion instinctive et créatrice

Suzanne puise l’inspiration au plus profond d’elle-même. Cette pulsion instinctive anime son œuvre et lui permet de toujours se renouveler. « Il faut que je retranscrive mes sensations, mes impulsions sur la toile » raconte cette passionnée. L’imagination reste son moteur. Jamais à court d’idées, l’artiste s’appuie sur son vécu et son expérience pour dessiner. Ancienne hôtesse de l’air, elle a beaucoup voyagé et a vécu dans différents pays, l’Amérique du Sud, l’Algérie, la Hollande ou encore les États-Unis. « J’ai trois enfants et ils sont nés chacun dans un pays différent. J’ai beaucoup appris sur moi et sur les autres en arpentant le monde. »

suzanne-weil-maison-et-jardin-magazine-suzanne-weil
” L’ABSOLU ” de Suzanne WEIL

Les attentats de Paris, le Brexit sur la toile

L’œuvre de Suzanne se distingue par les couleurs et par le mouvement. Ses tableaux lumineux attirent le regard et entrainent le public dans un état de méditation et de rêverie. « La couleur est capitale pour moi. J’ai horreur du gris. Je préfère les couleurs chaudes. » Le bleu, le jaune, le rouge sont des teintes récurrentes. « Mais ma couleur préférée reste l’orange. »

Maison & Jardin Magazine Suzanne WEIL
” À LA RECHERCHE DE L’IMPOSSIBLE ” de Suzanne WEIL
Maison & Jardin Magazine Suzanne WEIL
” UN CERTAIN VENDREDI TREIZE ” de Suzanne WEIL

Sensible à l’actualité, Suzanne a traité des sujets douloureux en peinture comme celui des attentats de Paris. Dernièrement, elle a peint une toile nommée « Brexit ». « Ce sont des sujets qui font appel à l’émotionnel. J’avais besoin de traiter ces événements. » Réservée et pudique, Suzanne se laisse le droit de dévoiler ou non sa création. « Il y a des toiles que je n’ai jamais présenté au public. J’ai besoin de recul et de temps pour dévoiler certaines œuvres. »

Maison & Jardin Magazine