Maison et Jardin Magazine Intérieur de chambre

Lovée au creux d’un hameau calme et paisible, la maison d’hôtes l’Aod promet un séjour authentique à Ouessant, une île bretonne où la nature est reine.

Au large de Brest, Ouessant trône, paisible, au milieu de la mer d’iroise. Le voyage en bateau qui mène jusqu’à cette île de 15 km de superficie est une invitation à découvrir les richesses de ce bout de territoire naturel et préservé.

Vue générale de l'île de Ouessant
Une invitation à découvrir les richesses de ce bout de territoire naturel

Elen Etienne a grandi à Ouessant, au cœur de ce formidable terrain de jeux composé de falaises et de tapis de landes verdoyants. Après des études d’Histoire de l’art à la Sorbonne, la jeune femme revient sur cette île qui a marqué son enfance. « Je suis fascinée par ce territoire », assure-t-elle sans détours. Elle reprend alors l’entreprise familiale de transport basée sur l’île pendant douze ans. A l’aube de ses 40 ans, Elen décide de faire découvrir les trésors dont recèle Ouessant, en créant sa maison d’hôtes. En avril 2019, l’Aod, « l’estran » en breton, voit le jour, à quelques encablures du bourg de Lampaul.

Une maison respectueuse

Construite dans les standards de l’architecture locale, la chaleureuse maison d’hôtes l’Aod propose quatre chambres qui explorent les différents univers de l’île. On retrouve ainsi le vert des lichens qui tapissent les roches, le vert bouteille rappelant la couleur de l’océan lors des fortes houles ou encore ce bleu fumé, clin d’œil aux peintures des volets de l’île d’antan.

Maison et Jardin Magazine Intérieur de chambre

Lampes à led, peintures Farrow and Ball, mets locaux, tout a été conçu dans le plus grand respect environnemental et dans une logique de circuits-courts. Une manière de saluer les savoir-faire de l’île bretonne.

Le séjour à l’Aod est une invitation à la déconnexion. Dès l’arrivée sur l’île, le regard des voyageurs se plonge dans cette nature luxuriante qui se dessine au gré de balades à vélos ou à pied. Le soir venu, chacun peut donc raconter son expérience et Elen de livrer à ses hôtes les secrets de l’île. Un moment chaleureux qui permet de se retrouver et de tisser du lien entre les hôtes, petits et grands.

Moment convivial

Le petit-déjeuner déploie ses gourmandises sur la grande table d’hôtes. La journée débute donc autour de douceurs sucrées, telles que de la brioche, du far breton, du pan cakes, du cake de blé noir ou des crêpes de froment. Tout est fait-maison, comme les yaourts exquis. Rien n’est laissé au hasard car Elen fabrique même ses délicieuses confitures.

petit déjeuner sur une table d'hôtes
La journée débute toujours autour de douceurs sucrées

Enfin, tous les lundis soir, Elen officie en cuisine et concocte un dîner fait-maison à base de produits locaux, essentiellement tournés vers la mer.

Une cuisine gourmande et généreuse, à l’image de ce lieu qui ne laisse pas indifférent.

Maison & Jardin Magazine