Maison & Jardin magazine soutient le National Garden SchemeChilworth Manor ©Julie Skelton

Les jardins joyaux de la couronne

Aucun autre pays au monde ne possède l’énorme diversité de jardins de la Grande-Bretagne. Ils sont présents, dans chaque coin de la campagne et même en ville. Le National Garden Scheme rassemble ces joyaux britanniques uniques dans un éventail exceptionnel. Chaque année, plus de 3 500 jardins privés exceptionnels sont accessibles au public. Des jardins de chalets romantiques aux paysages de campagne époustouflants, en passant par les jardins familiaux et les trésors cachés des villes, ces espaces inspirants offrent à la Grande-Bretagne un atout unique au monde.

Des millions pour des associations

“La réputation des jardins britanniques est connue à travers le monde pour leur horticulture, leur conception et leur histoire. Aujourd’hui ces jardins revêtent également une importance croissante sur le plan humain. En effet ils viennent en aide à des associations œuvrant pour la santé, l’esprit de communauté, et la durabilité des ressources naturelles. Ces préoccupations sont adoptées et promues par le travail du National Garden Scheme. Il récolte chaque année des millions de dollars pour les associations caritatives et pour la santé. Cela n’est possible que grâce aux jardins ouverts au public », a déclaré George Plumptre, directeur général du National Garden Scheme.

Des propriétaires solidaires

Depuis son lancement en 1927, National Garden Scheme a collecté plus de 60 millions de livres sterling pour des œuvres caritatives. C’est grâce aux visites, mais également grâce à la vente de thé et de gâteaux proposés par les propriétaires aux visiteurs. En 2020, cet organisme caritatif typiquement britannique ouvrira les portes de plus de 3700 jardins aux visiteurs du monde entier. Deux des joyaux de sa couronne sont le Manoir Chilworth à Surrey et les jardins Fittleworth House au Sussex.

Maison & Jardin magazine soutient le National Garden Scheme
Chilworth Manor ©Julie Skelton

Le Manoir de Chilworth

Caché dans les collines du Surrey, ce joyau anglais a des origines anciennes remontant à Guillaume le Conquérant. Ses jardins ont, ensuite, été façonnés par deux femmes impressionnantes : Sarah, la duchesse de Marlborough au début du 18ème siècle et Daphne, Lady Heald au 20ème siècle. Aujourd’hui, une grande partie du jardin conserve une référence à la duchesse qui a acheté le manoir en 1725 et a immédiatement doublé sa taille en ajoutant une imposante aile à l’architecture géorgienne.

Maison & Jardin magazine soutient le National Garden Scheme
Chilworth Manor ©Julie Skelton

L’héritage de la duchesse de Marlborough se poursuit dans le jardin, clos, en terrasse, appelé le jardin de la duchesse, qui relie habilement la maison au paysage qui s’étend au-delà. Les actuels propriétaires ont planté les différents niveaux de la terrasse avec des parterres, des buissons taillés en boule et de luxueuses bordures garnies de penstemons. Certains vieux pommiers ont été conservés et sont entourés de rosiers grimpants et de rangées de cognassiers. En mai la glycine blanche est spectaculaire. Le long du mur du fond, l’ajout d’une rangée d’ifs irlandais crée une alternance dans le décor avec quatre Magnolia grandiflora. La faible densité de plantation et la symétrie en gradins donnent un aspect dégagé au paysage, et au jardin et de la maison comme c’était le cas par le passé.

Maison & Jardin magazine soutient le National Garden Scheme
Chilworth Manor ©Julie Skelton

Un chemin secret

L’agencement paysager, ordonné, des jardins à la française est complétée par des zones plus sauvages ; La rivière locale alimente les deux anciens bassins, utilisés à l’origine pour stocker des poissons vivants. Ils permettent maintenant l’irrigation du jardin. Des passerelles vous invitent à traverser l’étang pour atteindre les bois dans lesquels un chemin secret vous permettra de vous promener. Vous pourrez explorer ce jardin magique lors de son ouverture au National Garden Scheme le dimanche 17 mai.

Jardins de la maison Fittleworth

Fittleworth House se trouve sur une pente légèrement exposée au sud-est, en bordure du parc national des South Downs, dans le West Sussex. Datant du XVIIIe siècle, la maison géorgienne est ornée d’une magnifique glycine et repose paisiblement protégée par l’ombre de l’un des plus magnifiques cèdres du Liban, d’une hauteur de 28 mètres. Fait inhabituel, les jardins sont aménagés sur le côté et le devant de la maison. Un banc de roses et de roses blanches à floraison répétée sépare la propriété de la pelouse où sont disputées des parties de croquet, avec des marches menant à un point d’eau entouré de bordures mixtes. À travers une arche dans la haie d’ifs, un jardin potager biologique, fournit des légumes de saison frais à la famille tout au long de l’année.

Maison & Jardin magazine soutient le National Garden Scheme
Fittleworth House ©Julie Skelton

Un aménagement paysagé doux et naturel

En 2018, un cours d’eau naturel du côté sud du jardin en pente. En utilisant de vieilles pierres couvertes de mousse, déjà présentes sur la propriété, une série de marches ont été créées et un réservoir de 2 000 litres a été installé avec une pompe. Grâce à un aménagement paysager, doux et naturel, avec des plantes qui aiment l’ombre humide et l’ombre sèche, ce cours d’eau se fond parfaitement dans son environnement. Il ajoute maintenant du mouvement et du son à un jardin déjà riche en faune. Les propriétaires prévoient des travaux d’extension du cours d’eau pour le relier à un étang avec une faune existante.

Maison & Jardin magazine soutient le National Garden Scheme
Fittleworth House ©Julie Skelton

Ce jardin familial, en constante évolution, biologique et respectueux de la faune, avec son magnifique décor de maison géorgienne, est un lieu insolite et paisible à visiter. Il s’ouvre pour le National Garden Scheme à des dates choisies d’avril à août et pour des visites guidées privées pour groupes de 10 personnes ou plus.

Pour plus d’informations sur les actions du National Garden Scheme et de tous ses jardins, visitez leur site Web à l’adresse www.ngs.org.uk

Maison & Jardin Magazine