Maison & Jardin magazine craque pour les bijoux MF Kréa

Marie-France Reineville s’inspire des techniques de tissage ancestrales pour donner vie à des bijoux d’art, pièces modernes et raffinées aux influences métissées.

Il y a dix ans, Marie-France Reineville quitte le monde de la mode. Issue d’une famille d’artisan, c’est tout naturellement qu’elle s’est reconvertie dans la création de bijoux d’art. Adhérente aux Ateliers d’Art de France depuis 2018, cette autodidacte a souhaité imaginer et créer de ses mains. A présent elle mène une réflexion conjointe sur la valeur travail et ses propres réflexions éthiques. À travers ses bijoux modernes et raffinés, Marie-France atteint un point d’équilibre subtil entre tendances actuelles et intemporalité. D’origine eurasienne, elle exprime son goût pour le mélange des cultures. Elle a une vision transversale des pratiques, perceptibles dans les créations de sa marque Marie-F Kréa. 

Tissage à la main

Marie-France Reineville réactualise ainsi la technique ancestrale du tissage à l’aiguille de perles japonaises. Aussi appelés « délicas », ces petits tubes en verre coloré constituent l’ornement principal  de ses collections. Elle les mixe notamment avec du cristal ou des howlites, sur des apprêts en laiton ou acier inoxydable. La créatrice puise aussi son inspiration dans le répertoire amérindien. Elle en interprète les motifs et maitrise les méthodes de tissage traditionnelles comme le point peyote qu’elle utilise pour ses bracelets Séléné ou sa gamme Graphique. Elle revendique aussi l’influence de la broderie française, en témoigne son élégante collection Dentelle.

Des bijoux d’art exposés chez Empreintes

De belles créations qui ont séduit Empreintes, le concept-store parisien des métiers d’art, où elles seront exposées jusqu’au 15 septembre. On pourra notamment y admirer la gamme Pagode, dont les hématites rythment l’allure, petits accents circonflexes qui évoquent les toits des édifices bouddhistes. Marie-France Reineville y présentera aussi sa nouvelle création, Lotus, dont l’alternance de perles claires et de délicas irisés habille joliment la fleur, symbole de pureté et d’élégance en Chine. A découvrir également des colliers, boucles et bracelets tout récemment créés qui marquent un tournant dans l’esthétique de Marie-F Kréa : une ligne plus décorative, Bohème, déclinée en turquoise ou corail. Pour ceux qui n’auront pas la chance de pouvoir se rendre à l’exposition, il reste toujours la page de la créatrice sur la marketplace d’Empreintes !…

Maison & Jardin Magazine