Maison & Jardin magazine à l'écomusée de l'Armagnac

Avec son Ecomusée, le Château Garreau, haut lieu de la production d’Armagnac, fait rimer savoir-faire viticole et respect du terroir naturel.

Aux confins du Gers et des Landes, sur plus de 80 hectares, s’étend le domaine familial de Château Garreau qui sert d’écrin à cet élixir typiquement gascon : l’Armagnac. Dans ce terroir ensoleillé, les vignes suivent le relief arrondi des vallons, les bois de chênes voisinent avec les étangs et la faune locale…Un petit paradis de nature préservé qui héberge l’Ecomusée de l’Armagnac visant à faire partager les secrets de fabrication de l’Armagnac à travers les âges et les pratiques de ceux qui le produisent.

Le savoir-faire viticole de l’Armagnac

Cette visite se déroule dans différents édifices qui sont autant de témoignages emblématiques de l’architecture locale (grange gasconne du XVIIème siècle, chai souterrain, ancien pressoir…). On y découvre :

  • Une exposition d’outils anciens
  • Les différentes méthodes de distillation
  • Une collection de 300 bouteilles
  • Une vidéo sur le travail de la vigne et la distillation

Auxquels s’ajoute un atelier pour découvrir le « nez » de l’Armagnac, c’est à dire ses parfums, riches notamment de saveurs de prunelle et de violette. Sans oublier une dégustation à l’issue de la visite !… Un avant-goût de la sélection proposée par la boutique : Armagnac, Flocs de Gascogne, produits locaux et ouvrages sur la région.

Richesse du milieu naturel

L’Ecomusée se donne aussi pour mission d’explorer la diversité du terroir de l’Armagnac, à travers ses « parcours nature » à suivre au sein de la propriété. Celle-ci vient d’ailleurs d’être labellisée « Haute Valeur Environnementale » attestant de pratiques agricoles raisonnées et d’une biodiversité préservée.

Une promenade au fil des étangs s’offre au visiteur qui découvrira ainsi les 6 plans d’eau que compte le domaine. L’occasion d’apercevoir peut-être des tortues Cistude, une envolée de canards colvert ou un héron à l’affut, les pieds dans l’eau…Avec un peu de chance (et de discrétion !), des chevreuils pointeront peut-être le bout de leur joli museau… Un autre parcours permet de s’initier à la botanique grâce à une visite du parc dédiée aux arbres, parfois centenaires, et arbustes qui l’agrémentent. Les essences locales ou exotiques présentes ici n’auront plus de secret pour vous au terme de cette flânerie champêtre !

Maison & Jardin Magazine