sculpture métallique de Jean-Daniel Bauman

Le recyclage et la poésie caractérisent les sculptures de Jean-Daniel Bauman, cet artiste qui se définit comme un soudeur d’histoires et fait la part belle à la figure humaine.

Jean-Daniel Baumann a toujours eu le goût de la création artistique. Son père étant peintre, il a d’ailleurs baigné très jeune dans un environnement pictural. Toutefois, l’artiste a choisi la sculpture et aime à se définir comme « soudeur d’histoires », plutôt que sculpteur. Une métaphore qui signale aussi bien la technique qu’il emploie que la dimension narrative de son travail. Dans son atelier d’Orgeval en région parisienne, il utilise des matières issues du recyclage afin de créer ses œuvres.

Des matériaux de récupération

Les matériaux de prédilection de Jean-Daniel Baumann ? Les matériaux de récupération qu’il collecte au gré de ses déplacements ou de ses activités. Il a ainsi commencé par utiliser le verre pilé, le polystyrène ou les galets. Puis, il s’est consacré exclusivement au travail du métal, toujours issu du recyclage. A cet égard, les clous lui ont ainsi inspiré des œuvres en 2 dimensions, habiles compositions cloutées tels “L’éléphant” ou “le Carrelet”. Avec une remarquable économie de moyens, l’assemblage de clous soudés, l’artiste parvient à donner vie à ces tableaux graphiques. 

Une oeuvre poétique

Jean-Daniel Baumann réalise aussi des sculptures en 3 dimensions. A l’image de “La boite à musique”, dont la force expressive s’exprime à travers des fils de métal qui s’élèvent comme des volutes musicales. Ponctués de notes, ils figurent une partition musicale tourmentée. A son sommet, un personnage semble flotter, comme transi, dans ce bain musical. De fait, l’artiste convoque de façon récurrente la figure humaine dans ses œuvres. Souvent accompagnés du motif de l’échelle ou du cerceau, ces personnages humanisent cet univers métallique inspiré et recyclé. En définitive, Jean-Daniel Baumann compose une œuvre poétique à hauteur d’homme.

Maison & Jardin Magazine