Tag

maître émailleur

Browsing

Découvrez les créations en émail d’Emmanuelle Welfelé. Elles révèlent un univers fascinant, mêlant savoir-faire et inspirations oniriques.

Un parcours hors du commun

créations en émail

Emmanuelle Welfelé manifeste très tôt un vif intérêt pour le dessin. Dès l’âge de 10 ans, elle s’illustre dans des concours locaux en Dordogne et révèle un talent artistique précoce. Sa passion tire ses origines d’un environnement familial où l’art avait toute sa place. De plus, à 17 ans, elle remporte le premier prix dans un concours de BD.
En parallèle, Emmanuelle entreprend des études variées, couvrant des domaines comme l’histoire de l’art, l’archéologie, l’astronomie et l’astrophysique. Bien que ces disciplines continuent de la passionner, elle trouve sa véritable vocation dans l’horlogerie.

Une quête artistique, du dessin aux créations en émail

Chez Jaeger-LeCoultre, Emmanuelle découvre la technique de l’émaillage, un savoir-faire qui ne se révèle qu’aux personnes les plus persévérantes. Une vérité qu’elle confirme pendant treize ans de recherche personnelle. En 2016, sa quête pour maîtriser cet art ancestral l’amène au CFH de Neuchâtel en Suisse. Là, elle entame une formation en émaillage, et se spécialise en peinture miniature sur émail. Puis, en 2018, elle enrichit son savoir-faire en grisaille sur émail à Genève. Par la suite, elle suit une formation en émail cloisonné avec un maître émailleur.
Aujourd’hui, elle utilise ces techniques pour transposer des œuvres, des photographies ou ses propres visions sur les cadrans de montres. Ainsi, sous son binoculaire, Emmanuelle transforme chaque cadran en une toile miniature, composant avec une précision chirurgicale.

Des fenêtres sur l’imaginaire

créations en émail

Dans son atelier, Emmanuelle Welfelé ouvre chaque création sur des mondes où la réalité et l’imaginaire se mêlent. Elle puise son inspiration dans ses passions et aime représenter des scènes oniriques.
Parmi ses créations en émail, son léopard blanc brille par son réalisme saisissant. Ses yeux, chargés d’une intensité narrative, semblent raconter leurs propres histoires. Sa reproduction de « Fruit » de Mucha témoigne aussi de son talent et de sa créativité. Après trois semaines de travail, Emmanuelle a insufflé la vie à une œuvre qui bouscule les conventions de l’horlogerie grâce à son usage novateur de l’émail photoluminescent.

Captivés par ses créations ? N’hésitez pas à prendre contact avec Emmanuelle pour plonger plus profondément dans son univers artistique !