Tag

peinture de grands maîtres

Browsing

Artiste peintre contemporain, Lionel Verrier s’adonne à un travail d’équilibre entre passé et présent en recontextualisant la peinture de grands maîtres.

Une formation auprès d’un grand maître de la peinture

Après une licence de lettres modernes, Lionel Verrier poursuit sa formation en fréquentant les cours du soir de Paris et de l’Ecole Supérieure d’Art Plastique de Montparnasse. La vie est souvent faite de rencontres. Celle de Verrier en compte deux majeures. La première est celle de son maître Gilbert Diébold, grand Prix de Rome en 1960. La distinction n’a rien d’anecdotique. Balthus l’était. Verrier devient donc l’élève particulier de Diébold. Il découvre et explore à cette occasion la peinture de grands maîtres. L’artiste peintre est parmi les derniers à avoir bénéficié d’un tel enseignement, d’une transmission vivante.

Un partenariat avec des marchands de tableaux exclusifs

La seconde rencontre se produit quelques années plus tard dans l’atelier de lithographie Machet-Cosson à Paris. A la demande de Verrier, le chef d’atelier lui conseille un marchand de tableaux. C’est Christian Dazy qui, depuis, avec Lorella Santiago sont ses marchands exclusifs. Une rencontre déterminante qui s’inscrit logiquement dans la continuité de la première. Lorsqu’une relation entre un marchand et un artiste perdure en effet depuis plusieurs décennies, c’est que l’alchimie s’est produite. Que les deux parties sont parvenues à se faire confiance et à collaborer étroitement. Pour Verrier, c’est réellement un atout que de travailler avec ces marchands de tableaux. Entre autres opportunités, ce partenariat lui permet de côtoyer, sur les cimaises des deux galeries, de grands maîtres de la peinture.

Une collection autour d’une thématique d’art contemporain

Depuis une dizaine d’années, Lionel Verrier travaille sur le thème « Intérieurs de collectionneurs ». Chaque toile est construite autour d’une peinture de grands maîtres transposée dans un intérieur contemporain. Une rencontre mise en scène grâce au travail de composition dont l’artiste peintre contemporain a le secret. Le thème a évolué vers ce qu’on peut intituler « Regards sur Paris, ville lumière ». Des vues de Paris appréhendées depuis un intérieur design résolument contemporain. Relecture et détournement d’une œuvre de maître qui s’inscrivent dans une démarche d’art contemporain. L’artiste manie avec dextérité la dualité sans jamais abimer cette impression presque irréelle d’unicité entre des univers pourtant si différents. Inlassablement, il invente une vraie modernité. Celle qui plonge ses racines dans un univers où passé, présent et avenir ne font qu’un. Verrier renouvèle alors à l’infini le lien entre son art et notre sensibilité.