Tag

règne animal

Browsing

Lieu dédié à l’art animalier, la Galerie Animalia abrite une précieuse collection de bronzes du XIXe siècle à nos jours.

Passion familiale pour l’art animalier en Sologne

La Galerie Animalia est nichée au cœur de la Sologne, où l’art et la littérature s’inspirent de la nature. Ici, la Galerie trouve un écrin dédié à l’art animalier qui lui ressemble. En effet, Thibaud Favre d’Echallens nourrit depuis longtemps une passion pour la sculpture animalière. Il l’apprécie particulièrement lorsqu’elle prend forme à travers le bronze. Aujourd’hui, sa fille Elise poursuit ce projet avec enthousiasme.

Des bronzes animaliers du XIXe siècle à nos jours

Le XIXe siècle, âge d’or des bronzes animaliers, vit s’épanouir des maîtres tels qu’Antoine-Louis Barye, Pierre-Jules Mêne et Christophe Fratin. Ces artistes se sont distingués par des œuvres expressives, souvent axées sur des scènes de chasse ou de combats. La galerie compte parmi ses trésors « Le Sanglier attaqué par quatre chiens » et « Le Vautour dévorant une antilope » de Fratin.

Puis, le XXe siècle se distingue par une approche artistique plus libre et esthétique. Les artistes s’inspirent d’observations en milieu naturel et dans les zoos. Ainsi, ils privilégient le mouvement et offrent des visions personnelles de l’animal. Les bronzes « Cheval de labour » de René Paris et « Les Sangliers » de Maximilien Fiot en sont des exemples.

La Galerie Animalia honore aussi des artistes contemporains comme Patrick Allain, Jean-Yves du Boispéan, Pierre-Jean Chabert et Hadrien David. Les œuvres, modernes et sensibles, éveillent des émotions et invitent à explorer la richesse de l’observation artistique du règne animal.

Aussi, les bronzes équestres touchent profondément Elise et son père, tous deux cavaliers dans l’âme. Parmi eux, on retrouve le « Cheval à l’entraînement avec son lad » d’Arthur Du Passage, un modèle de 1881. De plus, les représentations d’animaux d’Afrique et d’Asie nourrissent leur passion pour les voyages, à l’image des  » Éléphants et leur cornac » d’Albert Hager, daté de 1923.

À l’horizon 2024, la Galerie Animalia enrichira son espace d’exposition avec des tableaux des XIXème et XXème siècle. De quoi offrir une véritable immersion dans le monde fascinant de l’art animalier, éternisé par des artistes de talent.