Tag

toiles grands formats

Browsing

Artiste de l’abstraction figurative, Marc Vandevelde offre au regard des toiles éloquentes qui parlent aux âmes sans avoir besoin de mots. Belle découverte !

La peinture, un morceau de soi

Associer des souvenirs de voyage, mélanger les styles et les époques, harmoniser les couleurs : voilà ce qui anime Marc Vandevelde depuis sa plus tendre enfance. Celui qui rêve de devenir décorateur d’intérieur voit sa vocation contrariée par la pression familiale. Le jeune homme se forme à l’Académie des Beaux-Arts de Uccle et aux ateliers Vogler. Mais il embrasse une carrière plus conventionnelle dans le milieu de la Haute Couture. C’est sa rencontre avec deux essais philosophiques « La couleur éloquente » de Jacqueline Lichtenstein et « L’art et l’artiste » de Otto Rank qui lui révèlent ce qu’il a toujours su au fond de lui. Sa passion pour la peinture est loin de n’être qu’un passe-temps. C’est un moyen d’expression qui mérite d’être offert au monde !

Une liberté créatrice

Marc Vandevelde n’a jamais cessé de peindre. Pourtant, il lui a fallu attendre un âge mûr avant d’accepter d’honorer ses premières commandes. Peut-être avait-il besoin de ce temps pour s’arracher à la perfection du trait qu’exige sa formation académique. Libérés des carcans de la peinture classique, ses pinceaux virevoltent désormais sur des toiles grands formats. Un terrain de jeu qui ne brime pas sa boulimie créatrice ! Après avoir maîtrisé le corps humain et les visages dans toutes leurs expressions, l’artiste s’affranchit des codes de sa discipline. Avec une ambition avouée : explorer des territoires plus contemporains ! Inspiré par le travail d’un Francis Bacon ou d’un Pierre Soulages, Marc Vandevelde mêle encre de chine, pastel et acrylique dans des compositions à l’abstraction figurative. Un voyage sans retour dans son univers onirique !

Donner un sens à l’abstraction figurative

Lectures, réflexions métaphysiques, contemplation : c’est tout cela à la fois qui nourrit les paysages intérieurs de Marc Vandevelde. Ce sont d’ailleurs ces mêmes paysages qui prennent vie sous ses pinceaux. Et c’est dans l’usage de la couleur que l’artiste a trouvé son vecteur de communication de prédilection pour décrire l’indicible. Tourbillon d’émotions, ses œuvres se donnent au regard et touchent en plein cœur leurs spectateurs. Une jolie démonstration d’à quel point les mots peuvent parfois sembler superflus…