Tag

technique picturale sous-marine

Browsing

Peintre, aventurier, voyageur, plongeur : Stéphane Braud a vécu mille vies en une aux quatre coins de la planète. Zoom sur un artiste amoureux de la vie !

La peinture sous-marine

Il est des rencontres qui bousculent nos modes de pensées. Celle avec Stéphane Braud est l’une d’entre elles. Passionné par la peinture depuis l’adolescence, il s’installe sur l’Île de la Réunion en 1981 pour y tenter sa chance. Un pari osé pour celui qui s’essaye alors à l’aquarelle pour immortaliser les cases créoles de la région. Dix ans plus tard et une certaine notoriété en poche, il se lance dans la peinture sous-marine. Plongeur confirmé, Stéphane rêve de ramener de ses escapades au fond de l’océan des souvenirs des récifs coralliens. Il développe alors une technique picturale sous-marine totalement inédite : la peinture à l’huile au couteau. Une prouesse technique autant qu’artistique qui lui permettra d’explorer les eaux du monde entier.

Une quête artistique

Quinze ans plus tard, nouveau lieu, nouveau décor. Stéphane Braud découvre le Maroc. En quête d’une nouvelle inspiration créatrice, il se laisse emporter par le charme envoûtant des souks emplis de couleurs et d’épices. Réfléchissant à une nouvelle peinture, il cherche un support original et un thème novateur. Il a l’idée de détourner le plateau en métal sur lequel les femmes marocaines posent leurs pains avant de les porter à cuire. Et d’y peindre les pots en zinc dont il se sert au quotidien pour travailler ses pigments. Le succès est immédiat. Stéphane démultiplie ces petites toiles en aluminium et part à la recherche de nouveaux pigments dans le monde entier. Résultat ? Des compositions ludiques et personnalisables que l’on assemble à son goût comme un patchwork.

Le charme indicible des pots à pigments

Travailleur acharné, Stéphane Braud poursuit ses recherche picturales. De la coloration des fonds au travail des pots en zinc, en passant par les méthodes d’application des pigments, il explore de nouvelles voies. Projection de peinture, utilisation de poudres d’aluminium et de cuivre, développement de technique de grattage des pigments : cet artiste libre s’autorise toutes les expériences. Chacune de ses œuvres est structurée autour de la couleur et de la matière. Deux mondes en soi que Stéphane tend à embrasser et réunir dans ses pots à pigments.

Exposé dans des galeries du monde entier, Stéphane Braud a désormais installé son atelier à Trevignano Romano, au bord du lac de Bracciano. Un lieu excentré, loin du tumulte du monde, où l’artiste vous reçoit sur rendez-vous pour vous faire découvrir son travail si singulier…