La reconstitution du jardin d'Amboise

Grâce à la recherche scientifique, aux reconstitutions 3D et à la Réalité Augmentée, aujourd’hui l’Histopad redonne vie à cinq jardins historiques entièrement restitués à 360°. Un voyage dans le temps à découvrir dans cinq hauts lieux du patrimoine en France. Une valorisation innovante du patrimoine paysager.

Pour les amoureux de nature, les passionnés de jardins, les adeptes d’histoire ou les curieux, l’HistoPad donne une seconde vie à 5 jardins historiques, royaux, monastiques ou ouvriers. Sur les traces de botanistes ou de paysagistes célèbres et moins connus, l’HistoPad retrace 700 ans d’histoire de l’art des jardins. Il traduis ses évolutions techniques et symboliques au fil des siècles. A découvrir au cours des visites du Palais des Papes d’Avignon, de la Saline royale d’Arc-et-Senans, des châteaux royaux d’Amboise et de Blois et du Domaine de Bois-Héroult.

Les jardins pontificaux du Palais des Papes d’Avignon

La reconstitution du jardin du Palais des Papes

Situés en contre-bas de la cité, ces jardins reflètent le mode de vie des papes au XIVe siècle. Espace de repos et de méditation, ils ont une double fonction. Vivrière avec l’aménagement d’un verger, d’un potager et de vignes; et d’apparat avec l’installation d’une ménagerie au nord, qui accueille des animaux sauvages, signe de richesse et de puissance. Depuis 2017, l’HistoPad donne à voir des reconstitutions de ces jardins disparus à la fin du XVIIIe siècle. Il permet aux visiteurs de plonger au cœur de la papauté du XIVe siècle.

Château royal d’Amboise

Les premiers jardins du château royal d’Amboise doivent leur création au célèbre botaniste napolitain Dom Pacello de Mercogliano. Il a été missionné par Charles VIII, ébloui par les palais assortis de Naples qu’il découvre en 1495. Calme et enclos de murs avec en son centre un petit pavillon octogonal, le jardin d’Amboise est au XVIe siècle un lieu de promenade et de découverte. Il stimule les cinq sens par le chant des oiseaux, le goût des fruits, le parfum des fleurs. Le mot d’ordre ici est l’harmonie. Mais non la rigoureuse symétrie qui caractérisera les jardins du siècle suivant, les reflets d’une nature ordonnée et maîtrisée. Aujourd’hui, le jardin du château labellisé « Jardin remarquable » est un lieu de promenade délicieuse. Ses essences méditerranéennes rappellent l’origine méridionale.

Saline royale d’Arc-et-Senans

La reconstitution du jardin Des Salines

« Tout y paraît nature et tout y est art » . C’est la devise de Claude Nicolas Ledoux. Concepteur de la Saline, il témoigne de l’importance accordée à la nature et aux jardins dans l’architecture et la structure du monument. L’édifice a pu être sauvé de la ruine au milieu du XXe siècle. Mais ses jardins se sont quant à eux métamorphosés. L’HistoPad restitue en 3D à 360° les 10 jardins centraux imaginés par le génie de l’architecte en 1779. Les jardins potagers destinés aux ouvriers pour leur alimentation ont également été restitués.

Les jardins du château royal de Blois

La reconstitution du jardin de Blois

Des jardins historiques de Blois commandés par Louis XII en 1499, il ne reste plus aujourd’hui que le pavillon dit d’Anne de Bretagne, l’Orangerie, et certains murs et terrasses. Mais depuis cet été, les reconstitutions de l’HistoPad permettent aux visiteurs du château d’en apprécier la splendeur dans leur état de 1570, sur la base des dessins de l’architecte Jacques Androuet du Cerceau. Emblématiques de la Renaissance, ils restaient marqués par la tradition médiévale :

  • espaces quadrangulaires,
  • clos de murailles,

organisés en carrés plantés et allées rectilignes, présentant en outre une innovation majeure, les aménagements hydrauliques conçues conjointement avec le maitre fontainier français Pierre de Valence.

Maison & Jardin Magazine