Tag

savoir-faire

Browsing

Hadya Nekmouche a souhaité rendre hommage et donner un souffle de renouveau à l’art du zellige. C’est ainsi, au travers de Zarlige Creation qu’elle y parvient, avec brio.

Redonner vie à un art ancestral marocain

Hadya Nekmouche a baigné dans le milieu artistique toute sa vie. Architecte de formation, elle est née d’une mère iranienne et d’un père marocain, tous deux architectes. Au fil du temps, sa vocation se confirme, ses envies se dessinent et ses inclinations se précisent.
Elle veut être au contact d’une matière noble et naturelle. Elle veut travailler une matière qui prend forme sous les mains habiles de détenteurs d’un savoir-faire artisanal et ancestral. Et veut y ajouter sa vision personnelle de l’art pour l’inscrire dans l’air du temps. Le zellige est l’ornement qu’elle décide donc de revisiter.
Ces petits carreaux en terre cuite qui s’assemblent, telle une mosaïque, deviennent sous son regard de véritables œuvres d’art.

L’art du zellige, un travail de sculpture sous le regard de l’architecte

La main experte des artisans qui travaillent la terre et la modèlent demeure depuis toujours inchangée. Ce qu’ajoute Hadya Nekmouche est un travail de sculpture gravée ou en relief. Il vient habiller ces carreaux, lui apporter volumes, mais également des ombres et lumières.
Ainsi naissent des tableaux incrustés dans un mur. Des frises courant le long d’une paroi. Des fontaines ou encore des douches extérieures. Aucune de ses créations ne se ressemble. L’art du zellige est alors infini.
Avec Zarlige Creation, l’architecte et designer présente certaines collections nées d’un travail collaboratif avec ses clients. Libre à chacun d’y puiser une inspiration afin de créer son propre tableau. Il est bien évidemment possible de partir d’une page vierge et d’écrire avec elle celle qui deviendra une création singulière.

Le goût du savoir-faire ancestral et de la modernité

Le vœu d’Hadya Nekmouche est de pouvoir répondre à toutes les demandes. En outre, elle ne veut pas être restreinte par une contrainte de dimension, d’environnement ou encore de style.
C’est la raison pour laquelle elle étend, sans cesse, son domaine d’expertise. L’art du zellige marocain ne peut s’envisager que sur des petits carreaux, qui offrent un délicat effet nacré. Elle porte donc aussi son dévolu sur le plâtre et le ciment. Leur aspect lisse et brut apporte une modernité, qui se marie à la perfection avec les carreaux de grandes dimensions. Son prochain défi sera le bois, un autre matériau brut, qui peut revêtir une multitude de formes.

L’art que propose Zarlige Creation, depuis sa terre marocaine, est authentique, sincère, multiple et moderne. Des valeurs qui poussent sa créatrice à vouloir exporter ce savoir-faire au-delà de ses frontières. Les opportunités sont vastes…

Le chauffage est l’un des éléments essentiels de notre confort thermique.
On lui demande aujourd’hui d’être efficace, mais pas que ! Il doit aussi permettre d’optimiser notre consommation d’énergie, être respectueux de l’environnement et, cerise sur le gâteau, esthétique. De véritables chauffages nouvelle génération !
Bonne nouvelle, la marque française Invicta, spécialiste du chauffage à bois, répond à tous ces critères !

Une marque française au savoir-faire reconnu

Invicta est un fabricant français implanté en Champagne-Ardenne depuis 1924. Son savoir-faire en fonderie et en émaillerie est reconnu depuis le premier jour. Dans son usine française, il conçoit des modèles de poêles à granulés, à bois, des cheminées et des inserts. Sa large gamme, de plus de cent-trente produits, permet de satisfaire tous les besoins et tous les goûts. Sans oublier qu’elle est respectueuse de l’environnement et intégralement éligible aux aides publiques !

Une large gamme de poêles, cheminées et inserts

Ses poêles à granulés, habillés d’acier, permettent de gérer efficacement la consommation. Le poêle adapte en effet sa demande en granulés en fonction du temps de chauffe commandé. Son autonomie peut aller jusqu’à 24 heures et son cœur de chauffe, en fonte, permet une diffusion maximale de la chaleur.
Ses poêles à bois, dont la grande majorité est fabriquée en fonte, présentent une excellente conductibilité thermique. Ils ont aussi une forte inertie, ce qui lui permet d’emmagasiner la chaleur pour la restituer au fil du temps.
Enfin, les cheminées et les inserts à bois de la marque Invicta son tous conçu intégralement en fonte. Ils sont des exemples en termes de performance, de praticité et d’économies réalisées.

Un design haut de gamme

Une fois sélectionné le type de chauffage qui vous convient, cap sur le design ! Car la marque met un point d’honneur à créer des chauffages nouvelle génération esthétiques. Ces derniers se marient avec tous les types d’intérieur, qu’ils soient modernes, classiques ou rustiques.
Ainsi, ses poêles ont des lignes courbes ou droites. Is se présentent sur pieds, posés au sol ou suspendus. Leur foyer est ovale, rectangulaire ou grillagé. Avec autant de choix, il est certain que chacun trouvera son bonheur ! Quant aux cheminées et inserts, la collection est vaste. Elle offre des perspectives variées selon que l’on opte pour un cadre de foyer au design discret ou décoratif.

Une démarche respectueuse de l’environnement

Soucieuse de notre confort thermique et de la décoration de notre intérieur, la marque l’est aussi de sa démarche environnementale.
Tous les appareils de chauffage au bois et aux granulés de bois de la marque sont labellisés Flamme Verte 7 étoiles. Cette certification est la garantie que ses appareils font partie des plus performants sur le plan énergétique et environnemental. L’un des effets principaux étant la réduction des émissions polluantes liées à la combustion de bois.
Engagée, la marque possède aussi le label Écodesign 2023. Ce dernier soutient les produits qui s’inscrivent de concert dans une écoconception et une efficacité énergétique. Les chauffages nouvelle génération de la marque pensent à la planète !

Une marque innovante

Chaque année, Invicta étoffe sa collection avec une nouveauté qui fait la différence. En 2023, la marque a complété sa gamme de poêles à bois « Brio », d’un « Brio sur petit banc. » Une nouveauté qui lui a valu d’être sélectionnée pour participer à la Grande Exposition du Fabriqué en France. Une vraie reconnaissance de son savoir-faire et de ses créations 100 % Made in France…
Pour aller toujours plus loin, la marque donne aussi dans l’innovation, notamment avec son Plug-IN. Ce concept permet d’allier la praticité du pellet à des poêles en fonte silencieux et rayonnants. Le principe ? La partie technique du poêle est déplacée vers un réservoir mural. Cela permet de connecter des poêles à granulés ou des poêles hybrides, qui combinent l’usage des granulés aux bûches.
Une nouvelle génération de poêles à granulés qui conjuguent esthétisme, silence et modularité !

Atelier Georges est un atelier de menuiserie et d’ébénisterie, installé dans les Hauts-de-Seine, spécialisé dans l’agencement d’intérieur sur mesure.
Atelier Georges avec à Olivier à sa tête, allie un savoir-faire traditionnel et la maîtrise industrielle. Pendant des années, sur son temps libre, Olivier a travaillé le bois par passion. Après une carrière d’ingénieur en mécanique dans de grands groupes industriels et technologiques, il décide de créer son entreprise et l’appelle Atelier Georges en hommage à son grand-père. Il se souvient. « Chaque été, dans la maison familiale roannaise, mon grand-père, Georges, m’apprenait le travail manuel, et notamment celui du bois. C’est lui qui m’a transmis l’amour du travail bien fait ».

Agencement d’intérieur : de la conception à la pose

« Nous développont les projets d’agencement d’intérieur avec nos clients de A à Z. Nous écoutons leurs besoins, envies et contraintes pour réaliser un aménagement sur mesure, et les accompagnons. Ils choisissent le design, les matières, les formes, les matériaux, les couleurs, les finitions… Notre force ? Notre savoir-faire et nos capacités de production dans l’atelier. En effet, 100% des pièces sont fabriquées par nous-mêmes. Nous maîtrisons les outils industriels du menuisier-agenceur, c’est-à-dire le centre d’usinage, la scie numérique, la plaqueuse de champs et le laquage en cabine de peinture. Nous maîtrisons également les outils de l’ébéniste et le travail du bois massif, ce matériau si noble ».
Atelier Georges dispose d’un bureau d’études avec des outils de conception 3D. «Bibliothèque, cuisine sur mesure, dressing… nous n’avons pas de limites dans l’agencement intérieur. Nous nous adaptons. Avec la conception 3D, les clients peuvent ainsi visualiser l’ensemble du projet, dans les moindres détails. Nous pouvons ensuite fabriquer les aménagements avec une grande précision ». Oliver se charge d’ailleurs de la pose avec son équipe. « Je suis le seul interlocuteur du client. Cela facilite les échanges ».

Du mobilier sur mesure

Atelier Georges propose également du mobilier conçu en partenariat avec la designer Laura Lefebure. « Nous avons revisité la coiffeuse et le vestiaire ». Deux meubles indispensables dans un intérieur. Olivier et son équipe travaillent régulièrement avec des designers et des architectes pour offrir à leurs clients des aménagements intérieurs à leurs images !

Un célèbre luminaire scandinave, un design finlandais au style épuré, un savoir-faire exceptionnel et une sensibilité aux matériaux. Les œuvres de Tynell ont sans nul doute, marqué l’histoire du design d’éclairage. Ses pièces font d’ailleurs partie des plus recherchées par les collectionneurs contemporains. Parmi elles, le fameux lampadaire 9602, parfait symbole d’une beauté durable.

Designs iconiques d’une légende finlandaise

luminaire scandinave

Le célèbre designer industriel Paavo Tynell, aussi appelé « l’homme qui a illuminé la Finlande » collabora avec des architectes finlandais renommés, comme Alvar Aalto. Dans l’objectif d’intégrer l’éclairage artificiel dans les environnements modernes, il conçoit des solutions d’éclairage originales pour le Paimio Sanatorium et la bibliothèque Viipuri notamment. Les origines du célèbre luminaire scandinave 9602 voient alors le jour.

Lampadaire 9602 : une pièce emblématique

luminaire scandinave

Le lampadaire scandinave 9602 est l’un des modèles les plus appréciés de Paavo Tynell. Sa combinaison de rotin et de laiton poli illustre élégamment le goût du designer pour les associations de matériaux. Ce luminaire scandinave est surtout célèbre pour la forme distinctive et ludique de son abat-jour. Un parfait mélange rappelant un chapeau chinois dans une conception de style nordique. Il offre également une modularité et un confort visuel remarquables. Il a été développé pour la première fois pour l’hôtel au design finlandais Aulanko en 1935.

Une ré-interprétation contemporaine par GUBI

En 2018, le studio de design GUBI relance la production du lampadaire 9602. Il propose de nouveaux abat-jours en toile ou en osier, avec diverses options de modularité. Maîtrisant le tissage manuel des lamelles de bois, initialement réalisé en tremble, il introduit ensuite une troisième option en bambou.

Cette nouvelle variante permet de créer des contrastes subtils avec sa base en laiton poli et sa couronne conique. L’harmonie des matériaux utilisés confère à ce luminaire scandinave revisité une unité symbolique. Les concepteurs assemblent d’abord soigneusement les lamelles de bambou pour former une natte plissée. Ils fixent ensuite manuellement cette dernière sur une doublure en lin et un cadre en fil de fer. Un agencement idéal pour diffuser une lumière attrayante ainsi qu’une douce chaleur dans la pièce. Un avantage qui n’est pas sans rappeler le charme des lampes Tynell 9205, 1967 et 1972.

Une pièce incontournable offrant luminosité et chaleur

luminaire scandinave

Le lampadaire 9602 est devenu une pièce incontournable pour les amateurs de design au style nordique. Les lamelles de bambou de l’abat-jour soigneusement assemblées forment une natte plissée, créant un motif lumineux attrayant. C’est cette lumière filtrant à travers les lamelles qui apporte alors cette touche de chaleur et d’élégance indispensable.

Céramiste d’art, Marie Hangard a fait des émaux cloisonnés sa technique de prédilection. Entre tradition assumée et inspiration actuelle.

Marie Hangard a montré très tôt des dispositions pour les arts du feu.  Après des études spécialisées en céramique, elle intègre  une faïencerie d’art spécialisée dans les émaux cloisonnés. Un savoir-faire manuel délicat qui nécessite une dextérité extrême… ainsi qu’une patience à toute épreuve ! Autant de qualités que possède la jeune femme qui décide, en 2017, de lancer son propre atelier.

Depuis, la céramiste d’art se consacre à ses créations. De fait, son inspiration se partage entre ses sensations, ses rencontres et un goût marqué pour l’Art nouveau. Sans oublier son enfance réunionnaise. Un univers foisonnant, où les motifs et la couleur règnent en maître, que l’on a pu admirer en avril dernier à Paris, lors des Journées Européennes des Métiers d’Art.

Savoir-faire manuel séculaire

En 2018, Marie avait déjà obtenu le Prix Jeunes Talents du Carrousel du Louvre récompensant sa maîtrise des émaux cloisonnés. Cette technique ancestrale trouvera son apogée dans la Chine des Ming. Elle consiste à orner d’un décor en relief peint à la main des pièces telles que vases, boîtes, objets, etc. En premier lieu, il s’agit de dessiner à main levée, directement sur le biscuit brut et à l’aide d’un pinceau très fin, un tracé. Celui-ci délimitera les zones où seront appliquées les couleurs. Puis, chaque zone ainsi définie est couverte au goutte à goutte de couleurs, obtenues grâce à des poudres d’émail diluées à l’eau. Un savoir-faire délicat qui permet d’obtenir, après cuisson, des œuvres chatoyantes, nécessitant parfois jusqu’à un mois de travail ! A l’image des grands vases d’inspiration Art Nouveau, l’une des spécialités de Marie.

Des métiers d’art… à l’univers des bikers !

Toutefois, la céramiste d’art explore aussi de nouveaux horizons que l’on croirait, à priori, très éloignés des Arts Décoratifs. C’est ainsi que la céramiste a fait la connaissance d’un groupe de bikers venu, à l’improviste, visiter son atelier. Une femme notamment, qui lui a montré tous ces tatouages et lui a demandé de réaliser un objet s’en inspirant. Suivront d’autres modèles que Marie a d’abord proposés lors de rencontres ou de concerts organisés par et pour les bikers. Une toute autre ambiance que celle des salons feutrés des métiers d’art qu’elle fréquentait jusque-là !… Une expérience inédite pour la créatrice qui a même créé un site dédié à ses vanités contemporaines. Les émaux cloisonnés… se décloisonnent !