Tag

tableaux

Browsing

L’artiste énergéticienne Frédérique Monet fusionne les arts et les énergies pour créer des tableaux énergétiques et vibratoires.
Ancienne institutrice, elle change de cap il y a 14 ans, et ouvre sa boutique Oazarts Créations Artisanales, à Viuz-en-Sallaz, en Haute-Savoie. « Ici, je propose des objets gravés et découpés par mes soins comme des fleurs de vie, des arbres de vie, des cubes de Métatron, mais aussi des bonshommes en pots de terre cuite, des bijoux en porcelaine. Je peins également sur de la vaisselle, des vases ou encore des bougeoirs en porcelaine… »

L’artiste énergéticienne propose des peintures énergétiques et vibratoires

En 2019, l’artiste énergéticienne est attirée par les énergies. « Je peignais de façon classique, puis le temps d’une toile, j’ai tracé des rosaces au compas. Un retour en enfance. Ces géométries ont pris sens dans mes créations ». Frédérique Monet a poursuivi parallèlement son chemin en se formant aux soins énergétiques. « Je peins et je trace alors avec mes ressentis. Ce sont des formes qui viennent me connecter à mon espace intérieur et qui me permettent de créer, de même qu’elles impactent parfois profondément les personnes qui les regardent ». Depuis ce coup de foudre artistique avec les formes géométriques et les énergies, l’artiste énergéticienne se connecte aux autres pour donner vie aux toiles qui sont le reflet de leurs énergies. «Je peins en me connectant aux personnes pour qui je trace, c’est totalement intuitif».
Aujourd’hui, l’artiste présente différentes collections répondant aux noms inspirants de Stellaires, Shaman et Chakras.

Un livre et des ateliers

L’artiste énergéticienne a publié en 2023 un ouvrage intitulé Regards Intérieurs, un recueil canalisé, qui comporte « 365 notions pour réfléchir, se questionner, remercier, se réjouir, s’émerveiller… 365 mots qui se laissent goûter, savourer, nous offrant leur parfum subtil et enivrant ». Ce livre contient aussi 12 Géométries Sacrées à mettre en couleur, ou avec lesquelles méditer. Frédérique Monet propose également, dans sa boutique, des ateliers de géométrie sacrée intuitive, afin d’accompagner chacun à se reconnecter à soi et à tracer ses propres géométries vibratoires.

L’artiste peintre Françoise Nielly est accro à la couleur et notamment au fluo. Dans ses œuvres, elle donne vie à des visages tout en couleur.
Françoise Nielly a grandi à Marseille. Son père, un architecte reconnu, lui a donné la passion de l’art. « J’ai été élevée dans la culture artistique ». Elle décide alors de suivre des cours aux Beaux-Arts et débute par la gravure sur cuivre.

Le fluo au cœur de ses œuvres

Fraîchement installée à Paris, la jeune femme se lance dans l’illustration et la photographie de publicité. Parallèlement, elle peint. Elle peint des visages colorés à la peinture à l’huile et au couteau. Un jour, elle découvre « un peu par hasard les pigments fluo ». Elle tombe amoureuse de ces nouvelles nuances, de leurs éclats, de leurs profondeurs. Aujourd’hui, l’artiste peintre broie elle-même ses couleurs. « Je réalise mes pâtes et utilise les couleurs fluo, des couleurs puissantes, pour rehausser mes tableaux ».
Chaque visage modelé sur la toile prend forme d’après un visage existant puis le travail abstrait prend forme. « Je choisis la couleur à l’intuition. Je jette la pâte sur la toile pour créer de la texture puis je crée les nuances du visage au couteau. Ces formes abstraites sont aussi importantes que les yeux et la bouche, car elles donnent du relief au visage ».

À travers le monde

Lausanne, Mexico, Honfleur, Dubaï, Tarbes, Lille, Singapour, Barcelone, Tokyo, Strasbourg… L’artiste peintre expose ses toiles en France et au-delà des frontières. En décembre, Françoise Nielly présentera ses tableaux, des carrés et des rectangulaires, des petits et des plus grands, mais toujours avec du fluo, à la galerie d’art Menouar, dans le Marais, à Paris. « Je projette également d’exposer à Barcelone ». Françoise Nielly s’est essayée à la sculpture, mais également aux portraits en noir et blanc. Elle peut d’ailleurs travailler sur commande. L’artiste peintre propose par ailleurs des reproductions numériques de ses toiles et des produits dérivés. Pour découvrir son travail tout en couleur, rendez-vous sur son site internet.

Le photographe créatif, Adam Akner, vous emmène en voyage dans son univers poétique.
À Paris, puis dans le Vaucluse, Dan Maarek, plus connu sous son anagramme d’artiste Adam Akner, a été docteur en pharmacie pendant 35 ans. Pendant ses congés, il parcourait le monde. Son appareil photo sous le bras. Il photographiait les paysages, des sculptures, des lignes architecturales. En argentique pendant un moment. Puis en numérique depuis trois décennies. Il capturait des instants suspendus. Pas totalement touriste. Pas totalement artiste. Mais un fil rouge.

Des photographies poétiques

Sur un fil… photographique

Des photographies poétiques

Il y a deux ans, Dan Maarek vend son officine. Un vent de liberté souffle. C’est alors que le jeune retraité reprend son boitier et découvre, au fil de balades et de rencontres, la photographie plasticienne, un style de photographie créative, conceptuelle. Tout un art en somme…
Tel un funambule sur son fil, l’artiste photographe Adam Akner crée des tableaux photographiques – en édition limitée – en entremêlant plusieurs clichés. « J’ajoute du rêve à la réalité. Je transforme le réel en imaginaire. J‘aime ajouter de l’émotion à mes créations. Je crée des voyages qui n’existent pas, mais que j’aimerais faire ».

Tableaux photographiques, onirique et poétique

Des photographies poétiques

L’homme aux mille rêves est sous le charme de l’art contemporain tout en puisant son inspiration dans une réalité qu’il s’approprie. « Je travaille à partir de mes photos, les assemble, les retouche. Je pars d’une image ou d’une idée pour créer une série ». Aujourd’hui, le photographe en a finalisé trois. « Voyages oniriques » est poétique. Celle nommée « Réflexion » est surprenante et peut plaire aux petits comme aux grands. « Lumières » a, quant à elle, vu le jour après la visite d’une exposition organisée par la lustrerie Mathieu. Adam Akner est tombé sous le charme de ce travail d’orfèvre. Elle est le fil entre rêve et réalité.
Adam Akner travaille actuellement sur un projet de livre et l’exposition de ses tableaux photographiques.

Des photographies poétiques

La peinture, et surtout les aquarelles, était dans les gênes de Jean-Claude Voitot. Il a pris le temps nécessaire pour la laisser s’exprimer dans ses tableaux et expose maintenant régulièrement.

Comment en êtes-vous venu à la peinture ?

J’ai toujours dessiné et peint. Mes parents me disputaient car je ne sortais pas de ma chambre, je dessinais ce que je voyais de ma fenêtre. Je n’ai pas pu rentrer aux Beaux-Arts car mes parents s’y sont opposés, considérant que ce n’était pas un avenir. J’ai donc emprunté une autre carrière, tout en continuant à faire des tableaux pendant les vacances. Depuis j’ai aménagé une pièce dans mon appartement, qui me sert d’atelier, et j’ai déjà fait près de 290 tableaux dont 192 aquarelles.

Combien de temps consacrez-vous à vos tableaux ?

Une trentaine d’heures pour les aquarelles, réparties sur plusieurs jours. Je pratique la technique du mouillé sur mouillé. Je réalise du couche sur couche, je peux passer plusieurs dizaines de fois au même endroit pour apporter une densité de couleur. À chaque reprise, je mouille entièrement mon papier pour qu’il réagisse correctement à mes lavis. Il faut bien réfléchir avant de se lancer dans une aquarelle, pour ne pas faire d’erreurs. C’est un travail de patience et de réflexion. Et aussi de gestes naturels.

Aquarelle et patience pour un résultat fabuleux

Comment choisissez-vous vos sujets ?

Contrairement à la peinture à l’huile où je travaille beaucoup sur le motif, pour l’aquarelle je prends beaucoup de photos. Je sélectionne une partie de celles-ci, en fonction de l’envie du moment. Un jour une nature morte, un autre un paysage, ou un portrait. J’ai des photos du Sénégal qui me permettent de peindre des scènes de vie.

Je fais aussi des réalisations sur commande, comme des voitures anciennes que j’ai mises en situation.

Huile et l’aquarelle, où va votre préférence ?

Si j’en crois le nombre de mes tableaux, certainement l’aquarelle, qui représente les deux tiers de ce que j’ai fait. C’est enrichissant de changer de technique (huile, couteau, aquarelle), cela permet de se remettre en question, de voir les choses différemment. Il m’arrive d’avoir plusieurs tableaux en cours et de passer de l’un à l’autre. 

Aquarelle et patience pour un résultat fabuleux

Quels sont vos projets ?

Je me suis lancé dans les expositions, partout où on m’invitait. Et j’en fais régulièrement maintenant. Dont une ce mois ci à Fauverney, à côté de Dijon. Puis au mois d’août du 7 au 13 à Châteauneuf en Auxois en Côte d’Or.

Aquarelle et patience pour un résultat fabuleux

Maître dans l’art de la laque, Rémi Maillard joue avec les techniques ancestrales. Il crée une œuvre artistique contemporaine innovante aux couleurs vibrantes.

Le créateur Rémi Maillard, de la peinture sur soie à l’art décoratif de la laque

Dans les pas de son père spirituel, Jean Dunand, Rémi Maillard est l’un des derniers grands maîtres de la laque.

Rémi Maillar était d’abord créateur dans la peinture sur soie, dans la haute couture, et de sa propre griffe. Il tombe amoureux et se forme à l’art et à la culture de la laque dans les années 80. Spécialiste de la laque de Chine et du Japon, il se consacre alors à la création d’une œuvre riche et novatrice. Elle oscille entre art et décoration.

Rémi Maillard, l’art de la laque, entre tradition et innovation

Il allie la tradition de cet art décoratif asiatique raffiné, savoir-faire ancestral d’une extrême précision, à la modernité d’une création contemporaine aux couleurs vibrantes.

L’innovation dans des techniques artistiques pointues pour des œuvres d’art uniques

Véritable « sacerdoce », cet art requiert patience et maîtrise de multiples techniques pointues. De la préparation du support de bois, façonné, sculpté pour accueillir la laque, au ponçage et au lustrage, qui sont des étapes cruciales pour révéler toute la beauté de l’œuvre. En passant par les délicates phases d’incrustation, de métallisation, de sculpture, de relief, de gravure et des glacis qui finalisent le travail.

Rémi Maillard maîtrise parfaitement toutes ces longues étapes minutieuses et les diverses techniques asiatiques. Mais il met surtout un point d’honneur à les revisiter, à innover, afin de redonner vie à cet art.

Tableaux – abstractions ou nus féminins sublimés –, bijoux, masques ou encore paravents… toutes ses créations sont des œuvres d’art uniques. Elles ont des textures et couleurs profondes et lumineuses.

Un art mystique célébrant la nature issu d’un cheminement intérieur

Au-delà de sa haute technicité, son travail est l’expression d’un cheminement intérieur et transmet des émotions fortes.

Pour ce mystique, ancien moine franciscain, son « pinceau est le prolongement de son corps et de son âme ». Et la beauté de la matière brillante aux couleurs vives révèle celle de l’invisible. Il célèbre la nature et livre une œuvre miroir, renvoyant à la profondeur de l’être.

Découvrir l’art de la laque à la boutique-galerie de Nançays, Art’s & Déco

Les laques de Rémi Maillard sont régulièrement exposés dans des lieux prestigieux. Mais vous pouvez aussi les découvrir dans sa boutique-galerie Art’s & Déco, à Nançay, dans le Cher, où il expose également d’autres artistes.

Et pour faire découvrir un peu plus cet art millénaire exigeant, il projette d’y installer un atelier de cours pour transmettre son savoir, ainsi qu’un musée consacré à la laque et aux pinceaux.

Il existe un petit accessoire déco capable de réveiller vos murs, d’accrocher le regard et de sublimer votre déco. Nous avons nommé : le cadre photo ! Les grandes enseignes de l’ameublement comme les petits créateurs rivalisent d’audace pour vous proposer une large sélection de cadres photos adaptés à tous les styles et à tous les budgets. De notre côté, à la rédaction de Maison et Jardin Magazine, on vous révèle les meilleures tendances pour mettre en scène tous les cadres déco qui vous font de l’œil…

L’iconique mur de cadres

alt= plusieurs cadres muraux

Tendance incontournable de l’univers de la déco, le mur de cadres a toujours autant de succès. Et pour cause ! Il permet d’exposer toutes vos pépites et de laisser s’exprimer votre créativité. Géométrique ou déstructurée, l’accumulation de cadres a tout bon pour rehausser le style d’une pièce. Et si on s’en lasse ? Pas de panique, on renouvelle ses visuels. C’est si simple de changer de déco autant de fois qu’on le souhaite…

Un vent de bonne humeur

alt= cadre sur pied blanc décoration intérieur

Et si on envahissait notre intérieur de positivité ? Voici une idée de cadres déco à adopter illico ! Pour décorer les murs d’une façon originale et personnalisée, on glisse des pensées positives, humoristiques ou inspirantes dans de jolis cadres. À la manière de mantras, ces citations encourageantes nous font du bien au moral. De quoi affronter tous les petits tracas du quotidien avec le sourire et une bonne dose d’auto-dérision…

Créer un décor mural

Vos murs nus commencent sérieusement à vous ennuyer ? Nous avons la solution ! Pour donner de l’allure à votre intérieur, composez votre propre décor mural. Best seller des tendances déco, le mix&match n’a de limite que celle de votre créativité. Aux cadres photos en taille XS ou XL, on associe des objets insolites rapportés de voyages, des bibelots originaux ou même de la végétation. C’est un bazar aussi joyeux que singulier qui prend vie sous vos yeux.

Des cadres photos, j’en veux partout !

alt= plusieurs cadres décoratif posés sur un petit meuble

Après être tombé en désuétude pendant plusieurs années, le cadre photo posé opère un retour en force dans l’univers de la déco. Pour notre plus grand bonheur ! Sur un meuble, sur un tabouret ou encore posé à même le sol : le cadre photo apporte une touche design au premier regard. Et ce, quelle que soit la manière dont vous l’utilisez et l’endroit où vous choisissez de le placer. Coup de cœur à coup sûr !

Des séries pour voir double

L’avantage avec les cadres photos, c’est que l’on peut tout se permettre, sans risque. Pour une décoration à la fois harmonieuse et audacieuse, on joue la carte des séries. Le principe ? Multiplier un cadre identique et y décliner des visuels d’une même famille. Graphiques, rétro, romantiques ou décalés, ces cadres déco donnent de la personnalité à votre intérieur. Notre coup de cœur ? Les posters grimant des animaux, toujours aussi fantasques…

Le combo parfait

alt= Cadre mural dans un salon au dessus d'une canapé vert

Il est de bon ton de garder une place de choix pour ses cadres déco ! On craque pour l’association d’une pièce forte vive et colorée et d’un cadre photo unique en noir et blanc. Un duo savamment dosé qui fait ressortir l’éclat de chaque élément. Un look résolument contemporain qui nous apprend une chose : il suffit parfois de peu de choses pour créer une grande déco.

Quand le vide fait le plein !

Et pourquoi pas un cadre vide ? Les cadres photos ne sont plus uniquement destinés à accueillir vos photos, tableaux, affiches ou illustrations préférés. Ils savent également faire le show en solo. Pour booster votre déco, misez sur des cadres travaillés au cœur desquels vous pourrez admirer le vide. Ou pas ! Un objet insolite ou une fleur séchée, le cadre déco n’a peur de rien quand il s’agit d’habiller vos murs !